Guinée: Les blogueurs guinéens s’unissent contre la fracture numérique et les menaces à la liberté d’expression

Je reprends ce billet que j’ai publié en premier lieu sur le réseau fr.globalvoicesonline.orgsous le titre Guinée: Les blogueurs guinéens à l’assaut de la fracture numérique et des menaces à la liberté d’expression. Il a été révisé par Lova Rakotomalala, responsable des contenus originaux concernant les pays francophones publiés sur Global Voices. Les membres d’#ablogui m’ont aussi aidé à éviter quelques erreurs.

Les membres participant au deuxième #blogcamp224. Source: http://nonloin.mondoblog.org

Les membres participant au deuxième #blogcamp224. Source: nonloin.mondoblog.org

Conscients de cette situation catastrophique et de l’importance qu’Internet joue dans le développement d’une nation, des jeunes guinéens ont décédé de relever le défi, en s’organisant pour bloguer, former et diffuser la culture du blogging dans leur pays, à travers une meilleure médiatisation de leurs activités et la formation d’autres blogueurs. Ils ont organisé le deuxième #blogcamp le 23 mai 2015. C’est en février 2011,qu’avait organisé la première journée de l’Initiation au blogging pour l’émergence de médias citoyens en Guinée avec pour slogan : ” Bloguons Ensemble“. Malheureusement, cette première expérience n’avait pas donné les résultats escomptés. En effet, aucun des blogs qui avaient été créés à cette occasion n’a survécu.

Fode Sanikayi Kouyaté à l’origine de cette initiative (et qui m’a invité à participer à la relance de ces activités) en a tiré les conclusions. Cette fois-ci le #blogcamp a été précédé de la mise en place d’une structure: l’Association des Blogueurs de Guinée – ablogui, immédiatement suivi de l’action d’un bureau composé de membres vivant à l’intérieur du pays ainsi qu’à l’extérieur. Le week-end dernier, des élections démocratiques ont eu lieu en ligne.

Dans un billet écrit après l’exercice, Fode Sanikayi Kouyaté, qui a été élu Président, décrit la procédure:

Il serait hypocrite de prétendre défendre des valeurs que l’on ne peut intégrer dans son comportement. C’est pourquoi, au préalable, ablogui qui compte à jour plus de 75 blogueurs a clairement défini les règles et la procédure d’élection de son bureau composé de sept (7) membres. Il sont élus pour un mandat de trois (3) ans renouvelable une seule fois…

Tout a commencé par la mise en place d’une commission électorale qui a été présidée par Abdoulaye Bah le doyen du blogging en Guinée. Les deux autres membres étaient les blogueurs Gata Doré et Aminata Bérété. En 24h, cette commission a reçu les candidatures et a publié la liste des candidats aux différents postes. Ensuite, une campagne de 72h a été ouverte. Les candidats ont utilisé les canaux de communication internes pour présenter et défendre leur projet pour le réseau. L’étape finale qui est le vote a duré 48h pour permettre à tous les abloguinéens se trouvant partout à travers le monde, d’exercer leur droit. L’élection s’est faite en ligne avec un système de vote très sécurisé et totalement anonyme. Le système a été programmé pour être verrouillé le 15 juin à 18h00 GMT. Automatiquement, les résultats étaient déjà disponibles après quelques secondes. Comme pour dire que le bureau de vote a été fermé à 18h00 et les résultats ont été publiés à 18h00 grâce à l’outil Balotilo.

Chacun des candidats s’était livré à une sérieuse campagne électorale, soit personnellement soit avec l’aide d’un directeur de campagne.

Voici la liste des élus aux différentes positions

Président: Kouyah Kouyaté

Secrétaire général: Alimou Sow

Commission de la communication: Mlle Dieretou Dina Shiplo Diallo

Responsable de la communication des langues locales: Tafsir Baldé

Responsable de la commission organisation et formation : Kindy Dramé

Trésorier: Mohamed Bangoura

Commission technique: Sally Bilaly Sow

Pour consulter ce que chacun publie, cliquer sur son nom.

Ces blogueurs espèrent jouer un rôle positif, en informant les internautes sur tout ce qui concerne les élections et en suivant de près le comportement de chaque leader, afin de dénoncer les dérives qui pourraient mettre en danger le fragile équilibre politique et social, lors des élections qui prévues à partir du mois d’octobre, si le pouvoir et l’opposition réussissaient à s’entendre.

Taux de pénétration et taux de croissance du Mobile et d’Internet sur le continent africain. Source: demain.infhotep.com

Taux de pénétration et taux de croissance du Mobile et d’Internet sur le continent africain. Source: demain.infhotep.com

Il est difficile d’attribuer uniquement à leur action le recul de la Haute Autorité pour la Communication sur une décision maladroite que sa Présidente Mme Martine Condé avait prise réglementant les activités des médias durant la période préélectorale et qui avait suscité l’inquiétude de nombreux commentaires de la blogosphère guinéenne ainsi que des organisations des médias, jusqu’à obliger cet organe à modifier ces mesures restrictives. Parmi les membres d’ablogui, les réactions avaient été vives sur Facebook. En voici quelques extraits:

Sally Bilaly Sow En lisant le texte de la HAC ( Haute Autorité de la Communication) je pensais être vraiment en Corée du Nord. Où tout est à refaire. Du n’importe quoi.

Thierno DialloQu’ils préparent leurs prisons aussi. Parce qu’avec ou sans leur accord la liberté d’expression demeurera en Guinée. A eux de voir.

Bafodé BangouraMartine Condé sait très bien qu’elle a été illégalement installée à son poste; elle et sa Hac pensent que notre bouche la c’est elles qui l’ont creusées, elles se trompent. Elle n’est pas venue a son temps c’est pourquoi sans quoi elle n’allait pas se permettre de tenter ces genres de “chose” dans ce monde moderne où même les SOURD-MUETS n’ont plus d’obstacle pour s’exprimer facilement et librement.

J’aime · Répondre · 1 · 18 h
Mamata Sanguiana Camara C’est du n’importe quoi. On ne peut vivre dans un Etat qui se dit démocratique et que notre liberté d’expression soit limitée. Nous sommes quand même le médium idéal entre gouvernants et gouvernés, la voix des sans voix. La HAC est censée faire valoir les droits des journalistes et non les limiter. Suis d’avis qu’on n’insulte pas le président mais le critiquer ça sera impossible. Ce sont les critiques et observation du 4ème pouvoir que nous sommes qui les feront changer. La HAC est là pour imposer ce que l’Etat souhaite ou pour prôner la liberté d’expression et le droit à l information? Les professionnelles savent comment censurer leur produit pour éviter le pire en Guinée car un homme de médias peut détruire un pays vous le savez mieux que moi. Bref on.insultera pas le président mais les critiques et dénonciations avec preuves à l’appui veront toujours le jour.

Forces armees en Guinee pendant des manifestations via GuineeWeb CC-BY-20

Les bloggers ont été les premiers à dénoncer le communiqué de presse de la HAC. Celle-ci a dû faire marche en arrière, comme le rapporte radio-kankan.com en citant le communiqué de rectification, avec reconnaissance de l’indicalitesse:

au point 2 de l’article 3, il est notamment libellé : “ S’abstenir de l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet’’ Pour l’incompréhension suscitée par cet article, la HAC présente ses excuses aux médias, aux citoyens et à tous les usagers de la presse et les invite à lire cet article nouveau ainsi libellé : ‘’Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet en tenant compte de la situation socio politique qui prévaut dans le pays

Dans un pays qui n’a aucun quotidien qui sorte régulièrement, les blogueurs ont un rôle important pour s’informer et pour contribuer à la formation d’une opinion publique. J’espère qu’aucun d’entre vous n’utilisera la possibilité qui lui est offerte pour semer la haine. Pour que l’association soit respectée, il est essentielle qu’elle garde son indépendance vis à vis des hommes politiques pour se créer et maintenir une solide crédibilité.

4 réflexions au sujet de « Guinée: Les blogueurs guinéens s’unissent contre la fracture numérique et les menaces à la liberté d’expression »

    1. Merci pour votre appréciation. La démocratie c’est un peu comme la construction d’une maison commune où chacun doit apporter sa brique. S’il y en a parmi les citoyens des gens qui n’en apportent pas, la maison restera toujours inachevée. En tant que blogueurs, nous apportons nos briques en refusant que d’autres, non seulement n’en apportent pas mais volent celles des autres.

      Il y a des pays africains, dont le votre, où la clique au pouvoir s’est constituée en une association de malfaiteurs autour du dictateur et de sa famille. Il y a deux ans, j’avais lancé une pétition pour demander au Pape de ne plus recevoir devant les caméras: Biya , Nguéma, Mugabé, Nguessou et Obiang Nguéma. Mes raisons étaient qu’il avait excommunié les mafieux en Italie, mais il continuait à recevoir presque tous ces chefs de gang devant les caméras générant des images que ceux-ci allaient utiliser dans leurs pays pour continuer à rester au pouvoir à tromper leurs peuples et à piller les ressources nationales, tout en maintenant les peuples dans le dénouement le plus complet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s