Lettre aux lecteurs de mon blog

Chers amis lecteurs, je vous dois des explications pour ce long délai sans avoir publié un seul article nouveau. C’est du à la déception et à un certain sentiment de découragement. J’ai toujours essayé de publier des articles basés sur des sources que chacun pouvait contrôler. Malheureusement, il se trouve que le site du Mémorial campboiro.org, principale source de mes billets à propos du sinistre Bonjour cher ami lecteurCamp Boiro, est devenu inaccessible. Ce site avait réussi a accumulé un grand nombre de livres et de photos des survivants qui racontaient leur douloureux vécu. Il publiait aussi des documents publiés par des organisations internationales qui avaient enquêté sur les graves violations des droits humains qui ont entaché l’histoire de la Guinée depuis l’indépendance.

La publication d’une telle quantité de documents sur Internet coûte cher. Malheureusement, jusqu’à présent tous les frais pour cette publication relevaient des efforts uniquement du créateur du site, un Guinéen, professeur d’histoire, vivant aux États-Unis, soucieux du triomphe de la vérité, pour que finalement les mensonges de l’état finissent d’empoisonner notre Histoire commune.

En prévision de ces difficultés, j’avais mis parmi les brouillons de konakryexpress quelques morceaux choisis. Je vais les publier, malheureusement, il sera impossible d’ouvrir les liens de la source d’origine.

La publication de nouveaux billets va, donc, reprendre. Après que tous les extraits mis de coté auront été publiés, la continuation des activités de ce blog sous la forme actuelle va se poser car je n’ai pas l’intention de le faire vivre en copiant et collant des billets déjà publiés par d’autres médias. Dans des cas exceptionnels, je le ferai, mais ce ne sera pas avec ça que le blog continuera à vivre.

Une des solutions que je suis entrain d’envisager pourrait être la publication des biographies des grands scientifiques d’origine africaine dans le patrimoine mondial commun qui améliore la vie de l’homme moderne.  Ces scientifiques sont nombreux, mais on ne les retrouve que difficilement dans les médias francophones. D’autre part, les africains dans l’ensemble et les guinéens, en particulier, connaissent peu la contribution de la diaspora africaine dans les sciences.

Dites-moi, chers amis, ce que vous en pensez. Et au cas, où vous auriez des propositions, je vous serais reconnaissant de me le faire savoir.

Merci

 

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Lettre aux lecteurs de mon blog »

  1. Il me parait évident qu’il faille poursuivre ce que tu as entrepris dans le domaine du possible; ce n’est point de ta faute s’il y a un obstacle majeur.
    L’idée de faire des « publications de biographies des grands scientifiques d’origine africaine » est aussi un gros travail mais essentiel.

    Bon courage ! Et au plaisir de te lire !

    1. Merci Free Voice. Je vous promets ainsi qu’à tous mes lecteurs de ne pas me laisser abattre. Je lutterai de toutes mes forces pour maintenir la formule d’avant, qui est aussi pédagogique pour les jeunes générations guinéennes qui ne connaissent que l’histoire falsifiée de la Guinée.

  2. Hello
    Hope you remember and I will appreciate if you could send me an email about the site problems or put me in contact with the professor. Many of my friends and I had already observed that the site was down but we could not find the reasons. Please, let me know what is going with website and we will see if we can do something to reactivate the site. La padegogie est la seule maniere de combattre la demagogie et campboiro.org etait une source de verite et d’education pour le reconstruction d’une histoire cachee de notre nation qu’on enseigne jamais o jeune.

    1. Merci Mr Baldé! Je vais vous répondre en français comme je vois que vous le maitrisez bien et aussi parce que d’autres lecteurs qui me font l’honneur de suivre ce blog pourraient avoir les mêmes questions que vous. Et le blog étant en français, peut-etre ce n’est pas tout le monde qui comprend la langue de Shakespeare.

      Le site campboiro.org a été fermé pour des raisons financières. Ce site a été créé par un Professeur d’histoire américain originaire de Guinée. Depuis sa création, il a été le seul à soutenir les frais pour le maintien du site. Contrairement aux blogs personnels, un site qui comprend plusieurs milliers de pages et surtout de photos coute très cher.

      Le site http://www.campboiro.org est intimement lié aux autres sites du portail webGuinée, le premier site/portail web sur la Guinée, publié depuis 1997, et qui inclut les sites du portail : webFuuta, webMande, webCôte, webForêt. Bien documenté, il contient des informations textuelles et visuelles rares, voire uniques sur les victimes innocemment enfermées, humiliées et torturées au Camp Boiro et ailleurs dans le pays. Historien et professeur d’histoire, le directeur du Mémorial virtuel a suivi des critères scientifiques dans la collecte de ces informations. Sa bibliothèque contient plus de 13 000 pages consultables sur Internet, notamment la version intégrale des témoignages publiés par des survivants, des proches de victimes et d’autres auteurs. Ces livres sont enrichis par des hyperliens judicieux et exacts, qui amplifient leur dimension.

      En plus de cette bibliothèque, le site du Mémorial Camp Boiro contient cinq autres rubriques, résultats d’une maîtrise de l’outil informatique et d’une recherche patiente et rigoureuse. Ce sont :

      a. L’Introduction historique et critique des camps dans lesquels des Guinéens et des amis de notre pays ont été torturés, humiliés avant d’être sommairement exécutés ;
      b. Une liste évolutive de victimes disparues ou survivantes et d’autres informations;
      c. Des données statistiques, du matériel audiovisuel, notamment les témoignages de survivants;
      d. Une reconstruction visuelle des chambres de torture (la Cabine technique et la Tête de mort), les sites des exécutions, les pendaisons publiques, quelques charniers.

      La photothèque présente des centaines de portraits interactifs de prisonniers politiques, avec leurs biographies, dont la plupart furent exécutés quelque temps après leur enregistrement photographique.

      Depuis sa création en 1997, http://www.campboiro.org, le Mémorial du Camp Boiro a été le fruit des efforts d’une personne. Mais il a connu une interruption pour une certaine période due à un manque de financement. La diaspora guinéenne à Philadelphie a organisé une levée de fonds qui a permis sa réactivation. Depuis la mi-septembre il est à nouveau ouvert comme source d’information pour tous ceux qui s’intéressent à cette période sombre de la Guinée. Mais il a besoin d’un renforcement et d’un redimensionnement pour mieux remplir ses nouvelles fonctions. En somme, il doit maintenant contribuer à :

      • Combler le déficit d’information des Guinéens et de la communauté mondiale sur les droits de l’homme en Guinée
      • Impulser l’instauration de la justice
      • Contribuer à la réconciliation nationale

      Tout ceci comporte des couts pour sa réouverture et des couts mensuels pour le maintenir en activité. Le premier montant serait pour une fois et pour le second ce sont des couts récurrents qu’il faut payer à la fin de chaque mois.

      Je vous envoie séparément les chiffres exacts. Si d’autres personnes ont le même souci de la restauration de l’histoire de notre pays qui a été souillée par les mensonges de l’état, que Mr. Baldé Amadou, je les prie de ne pas hésiter à me contacter. En particulier pour ceux qui vivent dans les pays occidentaux, n’oubliez pas que les dons que vous pourriez faire à une initiative enregistrée dans votre pays de résidence pourrait être déductible de vos impôts. Obama a été élu grâce aussi aux petits!

  3. koto, we need to find ways to keep this alive..it can be part of the prioroties for the new bureau de l’association. plus jamais ca. we keep up the figh….you know who I am, righ??

    1. Aissata, ta manière de parler et d’écrire font que je ne peux pas te confondre avec une autre personne. Merci beaucoup ton commentaire. La continuation de l’existence de ce blog sous sa forme actuelle dépend de l’accessibilité au Mémorial campboiro.org. C’est de cette source que je tire les extraits que je publie. Ce choix est du à la volonté de dépasser les querelles politiciennes pour mieux contribuer à la reconstitution de l’histoire de notre pays. Je suis, en effet, convaincu qu’une meilleure connaissance de la vérité sur notre histoire nous aiderait à mieux vivre, à affronter les problèmes ensemble et à assumer ce douloureux passé.

      As-tu lu le dernier article qui illustre les efforts que nous sommes entrain de déployer pour le réactiver?

      https://konakryexpress.wordpress.com/2014/03/16/guinee-une-histoire-truffee-de-mensonges-et-de-violences-privee-darchives/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s