Afrique: Combien nous coutent nos dictateurs (2ème partie)?

Parmi les chefs d’état africains qui piochent le plus éhontément dans le budget national de leur pays, il y a le Président Obiang Ngéma de Guinée équatoriale qui fait partie des 4 chefs d’état africains contre lesquels le parquet de Paris a ouvert. En juin 2007, une enquête préliminaire  pour des biens mal acquis sur  initiative de trois associations françaises (SurvieSherpa et la Fédération des Congolais de la Diaspora).

Il est difficile d’estimer ce que ce despote et sa famille ont détourné des

English: Julio Iglesias
Julio Iglesias, €750 pour un concert en pleine jungle à Sipopo pour les caprices du ckan Nguéma (Photo credit: Wikipedia)

richesses du pays, qu’il gouverne depuis 1979, après avoir déposé son oncle, qui fut tout aussi dictateur et sanguinaire que lui.

Doit-on rappeler aussi qu’une partie importante de son gouvernement est issue de sa proche famille, dont son fils préféré Teodorin Obiang qui est vice-premier ministre chargé de la défense?Les extravagances et les démêlés de ce dernier avec la justice dans différents pays sont connus. A ce propos le blog alexengwete.blogspot.com a écrit [en]:

Les objets de valeur saisis au manoir de Teodorin Obiang à Paris montre la stupéfiante prodigalité et de l’insensibilité de ces personnages néfastes alors que leurs concitoyens vivotent dans une misère inhumaine. Objet: une montre d’une valeur de €3 millions! Objet: caisses de bouteilles de vin de cru coûtant plusieurs milliers de dollars chacune (comme Petrus, Romanée-Conti, etc) élément manquant:. Une peinture de Claude Monet d’une valeur de 12 M € parmi 107 autres tableaux achetés par Teodorin à la vente aux enchères de la collection d’art privée du célèbre couturier français Yves Saint-Laurent!

Son appétit insatiable pour le luxe l’a conduit à passer une  commande d’un yacht pour son usage personnel, pour la modique somme de 288 millions d’euros, soit l’équivalent de près de 3 fois le budget alloué à l’éducation de tous les enfants de son pays, selon l’ONG britannique Global Witness:

Son prix total est d’environ 288 millions d’euros, soit 380 millions de dollars au taux de change courants. Il serait ainsi le deuxième yacht le plus cher, derrière Eclipse $ 1,2 milliard de l’oligarque russe Roman Abramovich.

La dernière extravagance du fils prodige est de faire venir à Malabo l’icône de la chanson espagnole Julio Iglesias, pour un concert dont le prix du billet d’entrée s’élevait à €750. Voici ce que nous raconte le site france-guineeequatoriale.org à ce propos:

Un rêve réalisé, une image redorée et une affaire à 750 euros l’entrée. Teodorín Nguema Obiang Mangue, 2e vice-président de Guinée équatoriale, est parvenu à faire venir Julio Iglesias à Malabo pour y chanter devant le gratin du clan de Mongomo qui se partage toutes les fonctions de commandement dans la haute administration et le gouvernement du pays, un des plus importants producteur d’hydrocarbures d’Afrique subsaharienne. Les billets dont le prix équivalait le salaire de deux années pour de nombreux Guinéens n’étaient accessibles qu’à la famille et aux amis du dictateur…  »

En plus des Etats-Unis, plusieurs justices sont à ses trousses pour pour des crimes allant de l’escroquerie au blanchiment d’argent et des biens personnels comme une propriété à Malibu, un Gulfstream GV plusieurs Rolls Royces, une  Bugatti Veyron et des objets souvenir de  Michael Jackson.

Les dépenses somptueuses du pouvoir et misère de la population

En plus de l’enrichissement illicite de la dynastie, les dépenses absurdes se multiplient, alors que la population ne voit pas son niveau de vie s’améliorer au rythme de la croissance de la manne pétrolière. Dans son rapport intitulé Guinée équatoriale : Les abus se poursuivent avant l’ouverture du sommet de l’Union africaine l’organisation de défense des droits humains Human Rights Watch révélait à la veille de la Conférence des chefs d’état de l’Union africaine à Malabo en 2011:

Au titre de l’année 2010, la richesse par habitant place la Guinée équatoriale au même rang que l’Allemagne, le Japon ou le Royaume-Uni en raison des revenus tirés du pétrole ; les conditions de vie des habitants y sont pourtant très précaires.

Il est difficile d’obtenir des statistiques récentes, et celles produites par la Guinée équatoriale ne sont pas toujours fiables. Plus des trois quarts de la population vit dans la pauvreté si l’on en croit une étude menée par le gouvernement équato-guinéen en 2007 et citée jusqu’en 2009, date à laquelle il a commencé à en contester les résultats. Les taux de mortalité infantile ont légèrement baissé en Guinée équatoriale, à l’instar des tendances mondiales, mais les statistiques 2009 de l’UNICEF placent le pays au 14° rang pour cet indicateur.

Dans le classement selon les Indicateurs de développement humain en 2011, le PNUD place la Guinée équatoriale à la 136ème place, avec une espérance de vie à la naissance d’à peine 51 ans, loin derrière des pays moins bien pourvus de richesse.

Le rapport d’HRW révèle que:

Les dépenses consacrées à l’éducation en pourcentage du PIB sont moins élevées en Guinée équatoriale qu’elles ne le sont dans les pays voisins, notamment le Cameroun et le Gabon, bien que la Guinée équatoriale soit la nation la plus riche de l’Afrique subsaharienne par habitant.

Les dépenses consacrées à l’éducation ont avoisiné les 200 millions de dollars US en 2008, année de calcul la plus récente. Cette somme représente moins du quart des dépenses gouvernementales pour construire le complexe destiné à accueillir le sommet de l’Union de l’Afrique.

Le cas du pillage des ressources nationales pour soi et ses proches est le plus révoltant et le plus visible, mais hélas, il n’est pas le seul. Les autres cas poursuivis par SurvieSherpa et la Fédération des Congolais de la Diaspora sont Denis Sassou Nguesso du Congo, feu Omar Bongo, dont le fils a hérité du pouvoir au Gabon, Blaise Compaoré du Burkina Faso et José Eduardo dos Santos, d’Angola et leur entourage.

Une enquête spéciale de Hermann Oswald G’NOWA publiée par cameroun-online.com en avril 2012 dévoilant les frais de scolarité d’une fille du Président Paul Biya en Suisse a provoqué un vif débat  parmi les blogueurs camerounais.

La lectrice marie louise avait écrit :

ouaaaaiiii Popol [Président Paul Biya], moi je souffre chaque mois mon boss me donne 35.000 FCFA alors ke toi tu envoies ta fille au school avec 35.000.000 de FCFA ? Eééééékkkkiiééééé kel égoïsme craint au moins Dieu ki est au ciel et ki te voit, REPE n’oublie pas ke tu pars à l’église chaque dimanche. confesse toi. Réduit cette somme pour ke nos employeurs puissent au moins nous payer et ke nos enfants aussi puissent aller à l’école sous l’arbre.

Le lecteur mourinho se plaint en ces termes:

et dire que si j’avais seulement 8 millions de francs cfa j’aurais effectués des études de médécine à l’Université des Montagnes après le baccalauréat avec une note de 13/20 et sans répétiteur,ça me fait mal et j’ai envie de crier haut et fort que justice soit faite.

En septembre dernier, le Président sud-africain Jacob Zuma avait vu son salaire augmenter de 5 pour cent. En outre il s’était marié à nouveau, provoquant quelques commentaires des contribuables. Le blog news24.com avait publié des commentaires [en] des lecteurs :

WhoisJohanGalt a écrit ce commentaire [en]:

Est-il juste qu’un sud-africain moyen avec une femme et un ou deux enfants ait à contribuer pour les voyages par avion de 4 épouses et 20 enfants +[du Président Zuma]? Et vous dites qu’il ne nous coûtera rien?

Dans un billet satirique, le blog extraordinaire.co.za traitant [en] du sérieux problème de l’enrichissement du clan Zuma a écrit:

Le président Jacob Zuma est un homme avec de nombreuses épouses. Il est en train de créer pour lui-même, pour ses amis et les membres de sa famille une grande richesse. Il est probablement l’une des seules personnes que je connaisse qui ait été fait président, même après des procès pour viol et corruption.

Pour ce qui est de la Guinée, les informations sur les revenus de ceux qui nous ont dirigé depuis l’indépendance sont encore plus rares.

Les amis de l’Afrique doivent nous aider à dénoncer ces crimes contre les peuples africains, et à les combattre. Dénoncer un dictateur rapace n’est pas du racisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s