M. Samba Hééri Camara, confirmé préfet de Lélouma, un exemple d’impunité

Lélouma, Guinea Location Map; created with the...
Lélouma par l’utilisateur Acntx. (Photo crédit: Wikipedia)

J’ai reçu l’article suivant de M. Bah Mamadou Lamine que j’ai le plaisir de partager avec vous pour mieux faire connaitre l’impunité qui sévit en Guinée.

Nous dénoncions sur ces mêmes colonnes récemment les actes de mal gouvernance posés par M. Samba Hééri Camara alors secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Lélouma. Nous stigmatisions notamment les détournements des ressources allouées par l’Etat aux Collectivités de la Préfecture pour leur fonctionnement ( sous un prétexte fallacieux et en dehors de toute norme reconnue par le Code des Collectivités, Samba a piqué les sous des élus) et le fait que l’intéressé se livrait à une campagne électorale  en faveur d’un parti politique en utilisant les ressources publiques. Sans compter que cette campagne illégale se fondait sur une discrimination tribale aux dépens des Peulh et une volonté de gérer le foncier rural en dehors des lois en la matière et ce, dans une zone au fort potentiel de conflits domaniaux. D’autre part Samba jouait le rôle de Préfet parce que le titulaire dûment nommé par Décret avait été empêché d’exercer par des forces obscures émanant du parti au pouvoir. Ces forces, plus puissantes que l’Etat le préfère à M. Traoré qu’avait désigné le PRG.

Immense a été notre choc d’apprendre que ce triste sire a été confirmé par décret au poste de Préfet à Lélouma ! Il a volé et mal gouverné en direct et au lieu d’être poursuivi par la Justice, il est promu par sa Tutelle lointaine… Et ça, devant tous les Guinéens, en direct !

Le candidat Alpha Condé n’a eu de cesse de dire à hue et à dia pendant la campagne présidentielle qu’il a les mains propres et qu’il va gouverner, s’il est élu, dans la transparence et l’intégrité. En faisant une guerre sans merci aux voleurs, prévaricateurs et autres ripoux que les précédentes gouvernances avaient accouchés. Cette façon de faire est aux antipodes de cette promesse. Lorsqu’on  fait la promotion d’un délinquant, on dit adieu à l’intégrité. On comprend pourquoi la Guinée est si mal placée par Tranparency International, version 2012. Et, surtout cela ne semble pas pour le moins du monde gêner l’Alpha Gouvernance.

On se souvient qu’au cours de l’année 2012, à Labé, des responsables de la DPE ont été pris en flagrant délit de vol et de vente de fournitures scolaires destinées aux élèves et aux maitres et qu’ils n’ont jamais été poursuivis par la loi bien qu’ayant été entendus sur PV par la Police.

Nous ne savons pas quels arguments le Grimpeur va sortir pour exécuter ses menaces d’auditer les ex. PM qu’il accuse d’avoir mis le pays à genoux.

Sans compter sa récente sortie sur les incompétences de son Administration. Or, les fonctionnaires qui animent cette Fonction Publique, c’est lui qui les a nommés en se basant exclusivement sur son hypothèse de départ. A savoir «  Je ne vais pas nommer des gens qui n’ont pas voté pour moi ». Sans faire le moindre appel d’offres mettant en concurrence des CV. Sans enquête de moralité préalable. Il a pris ses militants, souvent des gens qui ne savent que militer, dénoncer arbitrairement les gens capables pour prendre leurs places. Cette façon de faire a quelque chose de sékoutouréen. Au lendemain de 1958, beaucoup de cadres émérites se sont vus dénoncés dans de faux complots par leurs subalternes ou plantons. Ils se sont retrouvés au Camp Boiro et les nullards ont pris les commandes. Le résultat, on le connait. C’est cette pyramide renversée que perpétuer Karamoko Alpha à travers des nominations d’individus comme Samba Hééri.

Sur un autre registre, Boukari Keita brûle Gueckedou, comme sanction on lui offre  Mandiana, il va y semer la division et la haine, son domaine de compétence avéré . Une autre cité candidate à l’autodafé. Question : puisque les pyromanes sont promus et/ou récompensés, pourquoi a-t-on renvoyé Sana Babeta le Zogoté de N’Zérékoré ? Pourquoi avoir remercié les Gouv’ et Préfet de Boké qui se seraient laissés électrocuter par les lampadaires électoraux du Grimpeur ? Pourquoi ne pas avoir maintenu à son poste Oumou Kanté que la Police a rattrapée à Dalaba avec les marmites et les fourchettes de la résidence préfectorale de Pita ?

Le Grimpeur peut-il se plaindre des Fonctionnaires qu’il a, en toute connaissance, de cause nommés ?

Aujourd’hui plus que jamais la Guinée a besoin d’hommes et de femmes compétents. Il faut les prendre là où ils sont. Sans considération d’origine politique, ethnique ou régionale. Il faut laisser parler les CV et oublier les cousins incompétents. La pratique du népotisme, du tribalisme et du régionalisme qui  est la règle chez nous depuis plus de cinquante ans a fait de la Guinée ce qu’elle est aujourd’hui : un pays nul sur tous les plans. Il n’y a qu’à suivre les télévisions des autres pays africains pour mesurer la profondeur des abysses dans lesquelles nous sommes plongés.

                                                                                                            BAH MAMADOU LAMINE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s