Rwanda: Un autre témoignage accablant sur le génocide

A peine arrivé à Jakarta, j’ai trouvé parmi les messages provenant de mes correspondants cette vidéo intitulée: Tuez-Les Tous / Genocide Rwanda 1994 {N°3} [Guerre]. Elle a réveillé en moi des souvenirs douloureux. Au moment où j’écris ce billet, il est 1 heure passée, mais je n’arrive pas à dormir.

Dans ce film, une grande part de responsabilité est attribuée à la France. Je ne dispose pas d’information prouvant le contraire. Et même, avant le début de cette tragédie, je me rappelle que le Rwanda était considéré comme un des meilleurs alliés de la France en Afrique centrale et dans la francophonie. Pendant la MINUAR2 qui a été déployée après le génocide, j’ai été chef de la Section des services généraux.

Je préfère me témoigner sur ce que j’ai vu au Rwanda de mes propres yeux. Il faut reconnaitre que malgré toutes les atrocités qui ont eu lieu pendant cette horrible période, avec une volonté politique sans faille, le gouvernement rwandais (critiquable sur de nos plans tels que droits humains et paix dans la région des grands lacs) a réussi à réconcilier une partie importante des protagonistes d’hier.

Entrée du parlement rwandais
Le parlement rwandais a une majorité de femmes. Photo de l’auteur

Pour la reconnaissance de la participation dans le génocide, ce sont 2 millions de personnes qui sont passées devant les tribunaux populaires, sans qu’il ait aucune condamnation. Un Mémorial pour les victimes du génocide attire des visiteurs du monde entier. Lors de ma visite il y avait des irlandais, des british, des belges et des américains. Malheureusement, j’étais le seul africain.

Mémorial aux victimes du génocide Kigali
250 000 corps sont ensevelis ici.

Sur le plan politique cela se traduit par un parlement ayant plus de femmes au parlement que n’importe quel autre pays au monde. Sur le plan de la scolarité des filles, on a atteint la parité absolue, sur le plan économique au Rwanda on peut constituer une entreprise en 3 jours, le PIB a été multiplier par 2 depuis 2005, etc. L’accès à Internet et électricité est partout. Certains feux aux carrefours je ne les ai pas vus encore en Europe. Il y a des publicités sur écrans géants toute la journée. A l’aéroport, contrairement à l’Europe et de nombreux autres endroits que j’ai visités, l’Internet est gratuit et on y a accès partout. La sécurité est telle que pendant tout mon séjour, une seule fois j’ai eu un taxi qui n’était pas conduit par une femme. La première, c’était après un diner chez un ami sénégalais et sa femme mauritanienne. A mon étonnement de voir une belle femme conduire un taxi après minuit. Elle a éclaté de rire, en me disant qu’à Kigali, il y avait la sécurité.

En juillet 2012, lorsque j’ai été à Kigali, ce qui m’a le plus frappé ce sont les nombreux chantiers que l’on voit partout.  En 1994, 2 semaines après la fin du génocide, lorsque j’y suis arrivé toutes les activités étaient à l’arrêt, les rues vides, l’odeur de cadavres en putréfaction envahissante, des grenades explosaient sur de nombreuses routes, des collègues qui avaient servi dans la mission avant le génocide ont retrouvé certains membres de leur personnel massacrés dans les maisons qu’ils avaient pris en location. J’ai dormi par terre avec 5 autres chefs de service dans une seule pièce, sans eau, parce que tous les hôtels avaient été détruits ou étaient hors d’usage. Nous utilisions l’eau minérale même pour la toilette. Nous mangions les rations militaires.

De par mes fonctions, j’ai visité tout le pays en voiture ou par hélicoptère. Certains endroits étaient impressionnants. Jusqu’à ma visite de juillet, je ne pouvais pas évoquer l’état du Rwanda sans sangloter. J’étais incapable de maitriser mon émotion. La dernière fois, c’était lors d’une conférence au mois de mai, devant des écoliers. J’en ai parlé à des collègues qui m’ont dit avoir eu la même expérience. Ils m’ont dit avoir et de continuer à avoir les mêmes souffrances lorsqu’ils évoquent cette période. Pourtant, certains ne veulent pas faire le pèlerinage au Rwanda pour effacer ces mauvais souvenirs, même après avoir vu mes photos sur Facebook ou Flickr.

Une réflexion au sujet de « Rwanda: Un autre témoignage accablant sur le génocide »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s