Le Grimpeur (Alpha Condé), deux ans après : la Guinée va-t-elle imploser ?

Flag-map of Guinea
Il n’y a pas une ethnie plus guinéenne que les autres (Photo crédit: Wikipedia)

Il y a bientôt deux ans, jour pour jour que le Grimpeur, vainqueur des 1ères élections « démocratiques et transparentes » en Guinée ( pour emprunter à la phraséologie ampoulée de la sacro-sainte Communauté internationale ) a prêté serment. Il a hérité d’une situation socio-politique marquée, outre par l’extrême pauvreté, par le communautarisme et les replis identitaires. La pauvreté des débats des candidats pendant la transition ont fait que chaque politicien, pour convaincre son électorat, n’a pas trouvé mieux que d’en appeler à son ethnie, à sa région. Or, du point de vue ethno sociologique, à chaque Région Naturelle, correspond une Région Culturelle dominée par une ethnie et une langue. En dehors de la Guinée Forestière, ethniquement plus morcelée, plus différenciée. Mais, même là, il y a un fond culturel universel partagé par toutes les ethnies de la Forêt.

Au moment de la pénétration coloniale, le pays manding et le pays peulh constituaient les entités politiques les plus globales, les plus fédératives et qui englobaient en leur sein plusieurs ethnies. Elles étaient devenues des empire et royaume supra ethniques.  Elles entretenaient des relations économiques, culturelles et politiques sanctionnées par des Pactes et des Alliances dont le plus célèbre est la Charte de Kouroukan Fouga du 13è Siècle. Ces précieux instruments de paix qui ont géré la cohabitation inter ethnique particulièrement en Guinée sont en train d’être détruits par les politiciens.

Le prof’ Alpha Condé, intello émérite et opposant historique expérimenté  n’a pas su ou voulu poser des actes réconciliateurs et fédérateurs des Guinéens afin de les mettre au travail face au redoutable défi de construction de la Guinée, si en retard. Bien au contraire. Il a nommé des administrateurs territoriaux qui se comportent plus en Commissaires Politiques du RPG qu’en agents de développements soumis à la loi et au Droit Administratif. Ils sont recrutés non pas sur la base de leurs compétences et de leur CV, mais sur celui de leur militantisme et de leur obséquiosité. Chaque acte qu’ils  doivent poser, ils doivent requérir l’aval ou la bénédiction du responsable local du RPG, sinon c’est des rapports qui vont pleuvoir immédiatement à Conakry ( au siège national du Parti) pour dénoncer la tiédeur militante de l’intéressé. Et comme la plupart de ces administrateurs sont des transfuges du PUP qui ont passé leur temps sous Conté à rendre la vie dure aux militants du RPG, ils font du zèle. Quitte à paraitre plus royalistes que le roi.  Tous sont des militants du Parti présidentiel et autres particules arquées et appartiennent pour leur plus grande majorité à l’ethnie du Président. Et que font-ils sur le terrain ?  En Moyenne Guinée, ils volent  et  pillent  comme Oumou Kanté en son temps ( Même  le jour où elle déménageait de Pita, son véhicule personnel a été rattrapé à Dalaba rempli d’objets volés à sa résidence de fonction comprenant notamment des marmites, des tasses, des cuillères, des couteaux, des rideaux… suffisamment révélateurs de la bassesse de ces personnages). Et créent des conflits en détricotant le tissu social. Comme Samba Hééri Camara, Secrétaire Général Chargé des Collectivités Décentralisées de Lélouma et Facély Condé, Secrétaire Général du RPG local.

Leur activité principale est d’opposer les populations en tenant des discours anti Peulh sur fond de partage des terres agricoles. Ils ont mené leur sinistre besogne dans les communes rurales de Balaya (Cokou, Yhièweerè et Banga), de Parawol ( Sandaly et Lonna) et de Korbè (Tirikourè.)

Les populations n’ont pas suivi leurs discours. Pour combien de temps encore ? Samba Hééri, interrogé par le Lynx a tout nié. Mais nos interlocuteurs des trois collectivités ne vont pas tous mentir.

Le Président Alpha Condé a, dans Jeune Afrique, noté le fait qu’au Fouta tout le monde n’a pas le droit de diriger la prière. Ce discours est contreproductif parce qu’il est déséquilibré. Il aurait dû ajouter que c’est la même  chose en pays malinké, sa région d’origine. Le Fouta Djalon et le Manding ont été des nations  stratifiées à l’organisation sociale très pyramidale.  La société égalitaire est un mythe. Tout le monde ne peut pas être du même niveau, y compris dans les sociétés acéphales et/ou communistes. Le Communisme ne se définit-il pas comme une Dictature du Prolétariat ? Il y aura toujours des en-haut-dè-haut et des en-bas-dè-en-bas. Pour atténuer ces inégalités, l’Etat guinéen postcolonial s’est offert une Loi Fondamentale, des Codes et une Justice. Il faut chercher à les faire appliquer. En Europe, au cours d’un match de football, lorsque quelqu’un profère des propos racistes contre un joueur Noir par exemple, on le poursuit en justice.

Si le PRG voulait  stigmatiser le Fouta et les Peulh, il n’allait pas s’y prendre différemment.

A côté de la Loi d’autres instruments existent qui se distinguent de la stigmatisation qui fait croire qu’il y a des ethnies moralement pures, virginales et bonnes et des ethnies viscéralement mauvaises et méprisables. Il est particulièrement honteux pour la Guinée qu’après plus d’un demi-siècle d’indépendance, il y a des cadres supérieurs bourrés de diplômes qui cherchent des places en politique en jonglant sur la mortelle ethnicité ! Lorsqu’un Ministre d’un Gouvernement dont le Président s’exhibe dans le monde entier comme démocratiquement élu, suivez mon regard de myope, déclare en public que Cellou Dalein Diallo doit aller chercher ses électeurs en Somalie, il fait un appel du pied à l’Ivoirité qui a fait des ravages en Eburnée. La Casamance et son Salif Sadio ne sont pas une malédiction sénégalaise. Pas plus que l’Azawad ou le MNLA ne le sont pour le Mali. Ces crises sont les résultats extrêmes de la mal gouvernance et de l’exclusion. La Guinée dans ses contours actuels est une création de la colonisation qui date de la fin du XIXè Siècle. Sur les ruines des Rivières du Sud. A l’intérieur de ce territoire, il n’y a pas une ethnie plus guinéenne que  les autres.

Pour détribaliser les Guinéens, le meilleur instrument, c’est leur éducation à la citoyenneté c’est-à-dire leur formation et leur information sur leurs droits et devoirs, sur les lois, les codes et les Institutions en charge de la gestion de leur cohabitation. Et surtout l’application des lois et l’impitoyable lutte contre l’impunité. Simultanément, l’Etat doit être juste dans la distribution des richesses ( investissements publics, recrutement dans les Forces de Défense et Sécurité et dans la Fonction Publique, des nominations qui doivent tenir compte des équilibres régionaux…)

Faire toujours ressortir l’ethnie et la région d’origine de quelqu’un pour le recruter, c’est ouvrir la porte au népotisme et à la corruption. En outre, si dans les sociétés précoloniales, la valeur sociale d’un homme ou d’une femme était déterminée par sa naissance, ses origines, aujourd’hui, que nenni. Cette valeur est fonction du pouvoir et de la richesse. Vous êtes puissant et/ ou friqué ? On oublie vos origines. La promotion de l’économie monétaire est un facteur d’intégration sociale

Les démarches de Samba et consorts qui consistent à réveiller les morts et les conflits sont un crime contre la Nation.  Et on le laisse faire. Comme on a précédemment laissé faire la kleptomane  Oumou Kanté  à Pita, Bantignel et  Maci.

Comme Bakary Keita, le ci-devant Préfet de Gueckédou qu’il vient de faire flamber. Il venait à peine de prendre fonctions qu’au cours d’une réunion publique il a traité les ressortissants de la Moyenne Guinée de « tortues dont il faut chauffer le derrière pour faire sortir la tête ». Dénoncé dans ces mêmes colonnes, il n’a été ni débarqué, ni poursuivi en Justice.

Bah Mamadou Lamine

Une réflexion au sujet de « Le Grimpeur (Alpha Condé), deux ans après : la Guinée va-t-elle imploser ? »

  1. Excellent article, mais il est important pour l’avenir de la Guine, de croire en une possible volution dmocratique satisfaisante pour ce pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s