Mali: La tragédie des déplacés et exilés

Watertaxi/bus near Mopti, Mali, on the river N...
taxi sur l’eau/bus sur le Niger à coté de Mopti, au nord du Mali, (Photo credit: Wikipedia)

Pour les populations civiles toutes les guerres se ressemblent car ce sont toujours les innocents à en payer les conséquences. Que faire sinon fuir si des fanatiques qui veulent faire retourner le pays aux siècles des pires violences contre des gens sans arme, leur prennent leurs biens et leur liberté? Les habitants du nord du Mali n’y font pas exception. Exposés aux exactions des terroristes, ils sont obligés de tout abandonner pour sauver leur vie dans les pays voisins.

Le Bureau régional de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies vient de publier le rapport No. 10 sur la situation au Mali, en date du 27 juin 2012, d, soit pour une autre région du pays soit pour un pays voisins.On apprend ainsi qu’à a date du 25 juin, le nombre des déplacés intérieurs enregistrés par les services compétents étaient 158 857 personnes.

Les combats entre les factions armées des 12 et 13 Juin 2012 avaient accéléré les mouvements de population du nord du Mali vers le sud. Cet exode ne concerne pas que des maliens. Il y a aussi des ressortissants des pays voisins qui s’étaient installés au nord du Mali qui se voient contraints de quitter la région soit pour rentrer chez eux soit pour d’autres parties du Mali. Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés a ainsi enregistré 2.250 nigériens qui sont retournés au Niger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s