Mali: Génocide culturel à Tombouctou dans l’indifférene du monde

J’ai écrit l’article suivant pour Global Voices online après la sous le titre de

Mali: Passivité du monde devant la destructions des mausolées de Tombouctou

Le 30 juin 2012 entrera dans l’histoire du Mali et de l’héritage culturel de l’humanité, comme une des plus funestes.  En effet, en réaction au classement par l’UNESCO de Tombouctou, dans la liste du patrimoine mondial en péril, les islamistes d’Ansar Dine, un des groupes armés contrôlant le nord du Mali, ont entrepris samedi de démolir les mausolées de saints musulmans dans la ville de Tombouctou.

Le 30 juin, saharamedias.net a écrit:

Les combattants du mouvement ont détruit des mausolées construits comme étant les tombeaux de savants et saints jouissant d’une grande estime au sein des populations de la ville historique, avec comme objectif d’ôter toute trace permettant de déterminer l’emplacement de ces lieux.

saharamedias.net, dont un correspondant a assisté aux destructions,nous fait part du fanatisme qui a entouré ce sacrilège:

Les démolitions avaient un caractère particulier. Un homme qui remercie Dieu après avoir détruit un tombeau plus protubérant que les autres ; un autre qui loue Allah de leur avoir accordé toutes ses victoires et de leur avoir permis d’appliquer Sa Loi sur terre’ ; Un troisième qui savoure la victoire et souhaite qu’il en soit ainsi dans tous les pays du monde musulman.

Même si c’est la destruction du mausolée du Saint Sidi Mahmoud Ben Amar, déjà profané le 4 mai 2012, qui fait le plus parler d’elle, il n’y a pas de doutes sur le sort des 15 autres. En effet, selon Sanda Ould Boumama, porte-parole d’Ansar Eddine à Tombouctou, cité dans un billet publié par senego.com:

Ansar Edine va détruire aujourd’hui tous les mausolée de la ville. Tous les mausolées sans exception

Le site maghrebemergent.com pense trouver une explication de cet acharnement des islamistes contre des lieux qui symbolisent la mémoire collective des maliens et leur contribution au patrimoine culturel mondial:

Outre les mosquées, le site classé compte 16 cimetières et mausolées qui étaient des composantes essentielles du système religieux dans la mesure où, selon la croyance populaire, ils étaient le rempart qui protégeait la ville de tous les dangers

Les réactions ont été nombreuses sur la blogosphère. Sur le site france24.com le lecteur Rg a écrit:

C’est comme cela que la religion dérive en totalitarisme. En occident, on a connu l’inquisition, en Chine il y a eu la révolution culturelle, etc

Sur le portail du quotidien français lemonde.fr, parmi les intervenants on peut citer Michèle FAUDRIN qui a écrit:

Les islamistes ont détruit plusieurs monuments…autodafé ! Entre eux et nous un fossé ; Ils sont intolérants, nous nous efforçons d’être tolérants. Ils ne tolèrent pas notre tolérance, nous ne tolérons pas leur intolérance.

Commentant un article paru sur tempsreel.nouvelobs.com nouen marie-claude a exprimé ainsi ses craintes :

Quelle tristesse ! On ne peut plus trouver de mots pour qualifier un tel délire ! ……Ils sont déjà en Afghanistan , en Syrie , un peu partout en Afrique ….ils me font penser aux nazis qui ont commencé ..par brûler des livres …….L’Europe a un incendie en face de ses côtes méditerranéennes….allumé par des inquisiteurs au 21 ème siècle ….Horrifiée et inquiète !

Réagissant au même article Kangoo Durant a écrit:

ils se dissent agir au nom de DIEU, ils ont vu DIEU ces malades???? Faudrait leur dire que DIEU bâti, il ne démolit pas des lieux saints lui étant destinés. Mais avant toute chose, ce sont des lieux de l’histoire humaine, avec des âmes!

Ahmed Mouhlay pense que:

A ce niveau, on quitte le domaine de la croyance/religion pour entrer dans celui de la psychiatrie. Une opération “de force” contre ces gens-là ne serait pas une guerre, mais une thérapie.

Marc Esnoult croit que:

Nouvel Afghanistan, mais plus près. Nous ne comprenons pas bien cette histoire de saints musulmans rejetés par les islamistes extrémistes; peut-être représentation interdite par la charia; c’était plus net en Afghanistan quand les statues préislamiques ont été détruites par les talibans. Il serait étonnant qu’il n’y ait pas là-bas des camps d’entrainement type Al qaida.

Sur Twitter, Totosy de Madecasse™ ‏@Toshikoshi commentant un billet paru sur slateafrique.com penseque c’est:

Un véritable génocide culturel s’est opéré à #Tombouctou –http://goo.gl/XKRzX

Toujours sur Twitter l’utilisateur hdstanton ‏@hdstanton1 conclut que:
#Tombouctou Au delà de la destruction des mausolées, les islamistes veulent montrer qu’ils détruiront toute civilisat° étrangère à leur dogme.
Cette réaction de Toni972 publiée le 24 mai dernier sur le portail de rfi.fr après les premiers crimes des extrémistes, garde encore toute son actualité et résume la situation d’un gouvernement malien tétanisé et une communauté internationale qui garde un silence assourdissant:
C’est d’autant plus révoltant que le gouvernement malien ne peut rien pour lutter efficacement contre ces intrus, sachant que la seule solution pour les éradiquer est une lutte armée sans merci. On ne négocie pas avec avec des terroristes on les élimine physiquement purement et simplement. Vivement une intervention musclée pour que ces régions redeviennent libres.

temoust.org,  pense:

Pour tout cela, la situation désastreuse que vit Tombouctou n’est pas qu’une affaire interne au Mali. Elle intéresse l’humanité entière car cette fois, il ne s’agit pas de chasser un dictateur, mais bien d’effacer la trace d’une humanité entière, sa mémoire, ses rites, ses traditions, ses langues et, bien sûr, l’enjeu, la mort d’une des villes dont les mausolées et les demeures d’hommes et de femmes s’ouvrent sur le désert.

Pendant que la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, exprime son  désarroi et sa consternation, les islamistes continuent leurs destructions et assujettissement des populations à la sharia, tout en se renforçant militairement par l’arrivée de nouvelles troupes. Le site malikounda.com rapporte l’arrivée à Tombouctou d’une trentaine de djihadistes algériens le 29 juin.

Les premiers crimes avaient provoqué une réaction violente de la population avec des manifestations de rues et des affrontements avec les terroristes. Cette fois-ci, malheureusement, les populations vivant dans la terreur et réduites au silence depuis longtemps trouveront difficilement des leaders qui les conduisent à des nouvelles manifestations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s