Afrique: La 4ème semaine de l’eau du 14 au 18 mai 2012 au Caire

La 4ème Semaine africaine de l’eau (aww-4), aura lieu au Caire en Égypte du 14 au 18 mai 2012. Hors des hôtels et des lieux huppés, lorsqu’on se rend dans les villes ou les campagnes africaines ce qui frappe certainement le plus ce sont les efforts des femmes et des enfants pour approvisionner les foyers en eau. A Conakry, en Guinée, par exemple, comme les gouvernements qui se sont succédés depuis l’indépendance n’ont pensé qu’à comment conserver le pouvoir même contre la volonté populaire n’ont rien fait pour satisfaire les besoins les plus élémentaires des populations, l’eau que l’on trouve partout sauf dans les conduites d’eau, les femmes veillent toute la nuit pour attendre que le précieux liquide daigne sortir des robinets pour remplir des récipients pour les besoins des familles, dans les familles privilégiées. Dans les quartiers les plus pauvres, qui sont aussi les plus nombreux, elles sont contraintes d’aller faire des queues interminables pour se servir auprès des rares points d’eau. Dans les campagnes, elles doivent parcourir de longs trajets pour aller puiser dans les cours d’eau les plus proches, soit à des Km de leur foyer.

La situation est tellement critique que la vente de l’eau transportée dans des charrettes est une activité qui occupent de nombreux jeunes déscolarisés comme le signale la  West Africa Democracy Radio:

A Conakry la capitale de la Guinée, le transport par charrettes ou par  brouettes  de bidons d’eau de 20 litres est devenu une activité génératrice de revenus pour de nombreux jeunes déscolarisés, une activité de survie.

Le manque d’eau  à Conakry et sa périphérie a favorisé l’émergence  de cette activité  qui attire de plus en plus de jeunes d’autres régions en dehors de la capitale. L’accès à l’eau potable demeure un défi à relever dans ce pays pourtant appelé château  d’eau de l’Afrique occidentale.

Cette semaine du Caire sera une autre occasion pour les ministres en charge de l’approvisionnement en eau des pays africains de se rencontrer, étaler des constats pitoyables et prendre des engagements qui ne seront jamais tenus.

D’après ses organisateurs, le Conseil des Ministres Africains de l’Eau(AMCOW) elle:

intervient à une époque où une attention plus grande encore doit être fournie au lien entre eau, croissance et développement, d’où la décision de rappeler comment le continent a exploité les ressources en eau pour développer les économies africaines étant donné le lien entre agriculture, énergie, transport, environnement et santé. 2012 est aussi l’année du 10ème anniversaire de l’AMCOW et le thème de aww-4  « Eau pour la croissance en Afrique, le bilan de l’AMCOW après 10 ans » prend la mesure de l’organisation continentale avec le mandat de l’UA procurant un leadership politique, des directions politiques et un plaidoyer pour la distribution, l’utilisation et la gestion des ressources en eau pour un développement socio-économique durable et le maintien des écosystèmes en Afrique.

Rappelons que la cible 10 de l’objectif 7 des objectifs du Millénaire pour le développement vise à diviser par deux la proportion de la population qui n’a pas accès à un approvisionnement en eau potable salubre et à des services d’assainissement de base avant 2015. Le 6 mars 2012, l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF ont annoncé que cet objectif avait été atteint. De nombreux africains ont émis des doutes en ce qui concerne leur continent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s