Mairie de Pita: RECONCILIATION RATEE ET INJURES REUSSIES

L’article suivant a été publié sur papier à Conakry par l’hebdomadaire satirique Le Lynx le 16 janvier 2012 sous la signature de Bah Mamadou Lamine (BML), Grand reporter

Nous avons voulu rencontrer Mme le Pré-Fait pour trianguler des informations concernant sa gouvernance à Pita. Avec des représentants d’Espace FM et Radio Nostalgie. Ça n’a pas marché. Quels sont les faits qu’on lui reproche ? Beaucoup de coups tordus. Elle est d’une vulgarité comportementale qui colle mal à ses fonctions. Cela n’aurait regardé qu’elle-même si elle n’arrosait pas tout le monde d’injures. Illustrations.
The Weaver
Tisserand traditionnel à Pita. Photo de Aisha sur Flickr

  • La mère et maire de Pita ? Elle lui crache au nez : « Vous êtes lâche et  hypocrite ».
  • Pour elle, tous les Peulh sont des traitres…
  • Deux semaines après sa prise de service, elle a reçu 14 millions de FG et en dépit de cela, elle râle contre le financier régional de Mamou. Elle se plaint également contre ses secrétaires généraux qui lui demandent de les aider à restaurer leur logement. Ces deux généraux, nouvellement mutés à Pita, pères de familles sont obligés de partager le même lit dans un innommable taudis.
  • Négligeant ses collaborateurs officiels (Service Préfectoral de Développement notamment), elle gouverne avec une administration parallèle composée de ses parents regroupés dans le « club de Kébaly » (le sous-préfet adjoint de Timbi-Tounny, le Directeur préfectoral de la jeunesse.…)
  • Elle est même en conflit avec l’administration du marché de Pita autour de la propriété d’un espace commercial relevant de ce marché. Le sieur Thierno Ibrahima Diallo, propriétaire d’une place, l’avait louée à Dame Fatoumata Bah il ya plus de sept ans. Un fait connu et reconnu par l’administration du marché, le syndicat des commerçants, la chambre de commerce et la commune. Madame Bah veut s’approprier cette place illégalement. Pour cela, elle s’appuie sur
    English: Pita, Guinea
    Image via Wikipedia

    Madame le Pré-fait avec qui elle a des accointances. Forte de ses prérogatives supposées et/ou réelles, la Pré-fait veut arracher la place à son propriétaire légal.

  • Mais les faits les plus graves qu’on lui reproche, ce sont les déclarations injurieuses contre la communauté peuhle le mardi 13 décembre 2011 lors d’une réunion qu’elle a tenue à Pita. Des déclarations faites en poular et enregistrées sur CD. Elles constituent un affront contre cette communauté, une violation de la loi Fondamentale et une atteinte à l’unité nationale.

Au cours de cette réunion, elle a également bravé sur le gouverneur de Mamou, son  Ministre de tutelle et ne reconnait d’autorité que celle du Grimpeur qui l’a nommée. Par ailleurs, sous-prétexte de réparer son logement de fonction, elle arrache les arbres le bordant

  • Elle a présenté à Tout Pita une entreprise de construction dénommée SOCADI. Elle serait chargée de reconstruire des bâtiments publics démolis lors d’événements antérieurs à Pita centre et à Timbi- Madina. Nous aurions bien voulu savoir quelles sont les sources de financement, quel est le montant par infrastructure, les délais d’exécution, les mécanismes de  passation des marchés (gré-à-gré ou appel d’offres)… A la veille d’élections, les pouvoirs qui se sont succédés en Guinée ont tellement tenu des promesses mensongères….

BML

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s