Guinée: Compte-rendu de l’Assemblée générale du 27 mars de l’AVCB

La visite de Mme Navi Pillay, Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, en Guinée du 13 au 15 mars dernier semble avoir eu des répercussions encourageantes. L’Association des victimes du camp Boiro, la première née de cette trop longue liste des victimes de violations des droits de l’homme s’est vue relancée. Ses membres passent plus fréquemment sur les ondes des radios et lors de sa visite à Conakry du 13 au 15 mars, Pillay Haut commissaire des l’ONU aux droits humains avait bien saisi la soif de justice que toutes les associations des victimes de violences de l’état lui ont dénoncées Dans d’un communiqué de presse résumant les discussions qu’elles a eues.

« J’ai été particulièrement émue par leur courage et leur soif de justice afin que ces crimes ne se reproduisent plus. Lorsque justice est rendue, cela signifie que les auteurs ont été poursuivis et jugés et que les victimes ont pu recevoir des réparations pour les violences endurées.

Lors de mes entretiens avec les membres du gouvernement, j’ai fait part de mon inquiétude concernant l’impunité persistante pour les auteurs de nombreuses et graves violations des droits de l’homme commises durant le processus électoral. Je réitère ce message à la Guinée : il faut mettre fin à la culture d’impunité. Aujourd’hui, les auteurs des plus atroces violations des droits de l’homme demeurent libres et ne sont pas inquiétés pour les actes qu’ils ont commis.

Le gouvernement devrait envoyer un message fort à ces auteurs de graves violations des droits de l’homme en procédant à des enquêtes et en poursuivant les violations des droits de l’homme alléguées dont celles qui sont commises par les forces de sécurité.

Au court de ma visite, j’ai également pu rencontrer des victimes de torture qui ont pointé du doigt les forces de sécurité. Pour qu’une démocratie devienne pleine et entière, le respect des droits de l’homme doit être effectif et les secteurs de la Justice et de la Sécurité doivent urgemment faire l’objet de réformes. Ceci doit constituer une priorité. Ces réformes doivent permettre un accès à la justice pour tous, conformément aux standards internationaux d’un procès équitable.

Durant mes rencontres avec les survivants de violence, ces derniers ont exprimé leur désir de voir la mémoire des victimes préservée. Ils redoutent que la nouvelle génération n’oublie ce que les victimes de violations des droits de l’homme ont subi dans le pays. Je suis convaincue qu’il est important que la jeune génération connaisse son histoire, bonne comme mauvaise, afin de promouvoir les droits de l’homme. »

Les membres de l’AVCB qui se rencontraient pour la première fois en Assemblée générale après la visite de Mme Pillay, ont discuté en premier lieu du rapport sur la rencontre avec la Haut commissaire aux DDH de l’Onu et les répercussions de l’annonce par décret de la création de la commission nationale des DDH avec Mr. Kaba du Rhaddo local à sa tète, puis le rappel des activités liées à la célébrationdu 24 mars, Journée internationales des victimes et du droit à la vérité, instituée par l’Onu ; et la reconnaissance du mouvement scout et du ministre de la jeunesse à l’égard de notre regretté Tibou Tounkara, premier Commissaire du mouvement des Eclaireurs de Guinée, bien avant l’indépendance ;

Le bureau a ensuite insisté pour que les cotisations de 2011 soient déposées par les membres et Mme Nadine Barry s’apprête à informer sur le site nos frères et sœurs de la diaspora sur comment déposer leur contribution de façon pratique pour eux ;

Le bureau s’engage sur de nouveaux chantiers ; nous avons maintenant la sœur Hadiatou Barry qui siégera en permanence comme notre représentante au sein de la société civile qui va redémarrer ses activités ; notre président, Dr Marega lors d’un séjour à Dakar, il y a une semaine a pris contact avec la société civile sénégalaise et établi un rapport avec elle; nos délégués serons à notre place réservée pour les assises de la justice cette semaine.

Aboubacar Conte nous a tous conviés pour la session de la fin du mois de avril afin que l’assemblée générale ai lieu chez lui en face de l’immeuble Baldé Zaïre le dimanche 24 avril 2011 a 10 heurs GMT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s