Guinée: Bilan provisoire des violences post électorales, 14 morts et 370 blessés

Selon une dépeche de l’APA (l’Agence de presse africaine) citée par le blog actuguinee.com, ce 25 novembre 2010. Comme on le voit encore une fois, ce sont les de sécurité qui sont les principales sources de violence dans notre pays. Les forces armées doivent être réformées, restructurées et leur composition doit respecter la structure sociologique du pays :

« Les violences post-électorales qui se sont abattues sur la Guinée après la publication des résultats provisoires du deuxième tour de la présidentielle, le 15 novembre dernier, ont fait 14 tués et 370 blessés ainsi que des dégâts matériels importants La plupart des victimes ont été enregistrées dans la capitale, où les zones de Bambeto, Hamdallaye et Cosa, fiefs du candidat malheureux Cellou Dalein Diallo, se sont embrasés dès l’annonce des résultats dans la nuit du lundi 15 novembre.

Ces violences se sont poursuivis le lendemain en affrontements entre les militants et des éléments de la Force de sécurisation du processus électoral (FOSSEPEL).

Aux jets de pierres des manifestants, les forces de sécurité répondaient par des tirs de gaz lacrymogène et parfois à balles réelles. C’est ainsi que des morts par balles ont été signalés dans ces quartiers chauds de Conakry et plusieurs blessés. »

Pour lire tout l’article consulter:http://www.actuguinee.com/index.php?option=com_content&task=view&id=899&Itemid=83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s