Guinée: Les candidats se plaignent déjà!

Quand les deux camps trouvent des raisons pour contester les résultats de cette élection, je m’inquiète pour la paix civile. Qu’adviendra-t-il lorsqu’on annoncera le nouveau du nouveau Président? Voici les raisons que chaque camp avance pour contester:

Le camp de l’Alliance ACC déclare que
Que ses délégués et assesseurs dans les circonscriptions électorales des Labé, Mali, Télimélé, Gaoual et Koundara ont fait l’objet d’une campagne systématique de violence, de menaces, d’intimidation de la part de l’UFDG et ce, avant, pendant et après le scrutin du 07 novembre 2010.

Que cette campagne orchestrée au plus haut niveau de l’UFDG a eu pour effet d’empêcher d’une part, ses militants de voter et d’autre part, d’organiser une fraude massive qui entache de manière substantielle la crédibilité des votes dans ces circonscriptions.
Que mêmes les assesseurs et délégués du RPG dans les commissions administratives de centralisation n’ont pas échappé a ces violences, intimidations et menaces.
Que même des autorités morales et des personnalités qui auraient du maintenir en toute circonstance des attitudes de neutralité ont participé a cette campagne de violence.

Qu’ainsi, à Dalaba, le Colonel Cherif DIABY, ancien ministre de la Sante, n’a pas hésité à menacer de mort, les délégués et assesseurs de la Commission Administrative de centralisation des votes de cette circonscription.

Que dans les circonscriptions de Mali, Télimélé, Koundara et Gaoual, les délégués et assesseurs du RPG ont été obliges de se refugier en brousse pour échapper a la mort.
Que saisis, les Préfets de Télimélé, mali et Koundara n’ont pu que conseiller aux délégués et assesseurs de quitter les villes respectives pour sauver leurs vies.
Que certains des autorités administratives et militaires, notamment l’Officier de la FOSSEPEL de Dalaba ont même participe a cette campagne d’intimidation.

Que des leaders de l’UFDG, notamment le Directeur de Campagne Dr Oussou Fofana et le Vice Président BAH Oury, ont déclaré sur les ondes des radios nationales que nos représentants étaient des rebelles venus profaner des cimetières et semer le désordre.

Quant au camp de Cellou Dalein Diallo Président:
Par ailleurs, il est revenu longuement sur les raisons qui font que les voix de Siguiri et Kouroussa méritent d’être annulées par la Commission Electorale Nationale Indépendante.

« Nous n’étions pas représentés dans ces localités pour des raisons que tout le monde connaît. Malheureusement, il apparaît clairement que nos adversaires ont désignés des délégués dans ces zones qui se disaient être les envoyés de notre Alliance. C’est une pratique que nous démentons vigoureusement. Nous avons déjà adressé une plainte à la CENI dans laquelle nous avons détaillé toutes nos observations. »

Parlant des autres résultats partiels qui pourraient être annoncés ce Mercredi par la CENI, Dr Faya Milimono n’hésite pas de dire qu’ils sont inquiets. « Nous avons des craintes parce qu’il n’y a pas de ressemblance entre les résultats de la CENI et ceux que nos délégués nous ont fourni. Nous soupçonnons une falsification des résultats », conclu t-il.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s