Guinée: Nos partis en campagne électorale

Après dix jours de campagne, les lignes directrices des stratégies de campagne des principaux leaders politique de la course aux élections présidentielles du 27 juin se dessinent. Pour combattre les clivages ethniques, ils se font accompagner ou bien ils courtisent des figures bien connues originaires d’autres ethnies; des manifestations populaires sont organisées dans les différentes parties du pays; le programme est vite ébauché dans la pauvreté actuelle des populations guinéennes et la faiblesse des infrastructures du pays. Tout y est prioritaire!

Voici quelques moments des campagnes officielles des candidats qui ont une chance d’emporter la mise le 27 juin prochain.

C’est à Dixinn dans la proche banlieue de Conakry que leRassemblement du peuple de Guinée (RPG) a organisé ce lundi 7 juin, le bain de foule de son leader, le Professeur Alpha Condé. Dans son compte-rendu de la manifestation Sénkoun Wagué, nous informe qu’il y avait près de 10 000 personnes venues, des quartiers de la « Casse », de Matam, de Boussoura et Madina.

D’après M. Wagué, c’est la Présidente du parti Guinée unie pour la renaissance (GUR), Rougui Barry qui symboliserait la politique d’ouverture entreprise par le RPG, pour montrer sa volonté d’accepter « la diversité bien au delà de ses limites officielles », qu’est revenue de « chauffer la foule en lançant des slogans de ralliement, d’alliance et de compromis ».

Le prof. Professeur Alpha Condé de dire ce que la foule voulait entendre: « Je réitère ici que je peux en 5 ans combler le retard de 50 ans de la Guinée. Oui, ensemble nous pouvons. Nous pouvons changer le système éducatif, la gouvernance, la place de ce pays sur le plan international. Nous avons des idées, de l’imagination et de la vision pour faire avancer les choses dans le sens de la satisfaction des besoins essentiels du pays ».

Cellou Dalein Diallo, leader du RPG sillonnait quant à lui la Haute Guinée. La liesse populaire d’après le site du parti est telle que des gens se couchent sur les routes pour empêcher les véhicules de passer, dans les villages où le programme officiel de la campagne ne prévoyait pas d’arrêt, tellement que tout le monde souhaitait entendre son leader.

A Kankan, il y avait du monde le long de la route 25 Km avant l’entrée de la ville. D’après le compte-rendu donné par le site officiel du parti, « C’est M. Pascal Gbegbo Guilavogui, Secrétaire Fédéral de UFDG-Kankan qui, avec son discours de bienvenue, a fait résonner le stade tout entier. Il a dit qu’aujourd’hui, « personne n’a peur a Kankan d’être bastonné pour appartenir au parti politique de son choix. L’intimidation est révolue. Les gens de Kankan militent maintenant au parti de leurs choix ».

Le Secrétaire général des Jeunes de Kankan, Mr Kaba, a rappelé les travaux que le leader de l’UFDG a accomplis dans la région lorsqu’il était Ministre

Fodé Oussou Fofana, directeur de campagne de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a continué en disant qu’a Siguiri, il y avait une foule venue de tous les villages et villes environnants et il n’y avait pas une place où mettre le pied.

D’après Mr Fofana, « les Guinéens d’ici ne connaissent pas les clivages ethniques. Ils n’existent pas et n’existeront jamais entre les Guinéens. Ce sont les politiques et les gouvernements qui sont en marge d’arguments, qui ne savent quoi dire, … ce sont eux qui cultivent l’ethnocentrisme et ont étiqueté les Guinéens d’ethnocentristes. Cela vit dans leur tête et leur entendement. La population Guinéenne a dépassé ce clivage. Nous l’avons vu, nous l’avons vécu et nous l’avons compris. Lorsque nous sommes arrivés à Koulé, le village de Dadis Camara, tout le monde était sorti, comme un seul homme pour accueillir Cellou Dalein Diallo. Quand on voit les gens de Nzérékoré préparer la réception de Cellou Dalein comme le carnaval de Rio de Janeiro étendu sur plus de 10km, scander le nom de Elhadj Cellou Dalein ; quand on voit les gens de Kankan derrière Cellou Dalein Diallo en disant ‘Ine lé Ko’. ‘Ine lé Mansaadi’. ‘Ine lé Kanyi’. [C’est toi le Président. C’est à toi qu’on a confiance. C’est toi qui a travaillé.], c’est extraordinaire ».

Sidya Touré, de l’Union des Forces Républicaines, était lui en Guinée forestière. Dans la capitale de cett région, N’Zérékoré, M.Cécé Loua ancien Maire de N’zérekoré à au nom des populations de cette localité dit que : « N’zérekoré soutient totalement Sidya Touré, parce que, quand il promet, il réalise. Nous nous souvenons encore, comme si s’était hier, qu’en 1996 il nous a promis le courant, et nous l’avons eu ».

L’ancien Premier ministre « a promis que, lorsqu’il sera Président, il s’investira dans l’amélioration des conditions de vie des habitants de N’zérekoré: la relance de l’agriculture, le bitumage des routes et l’interconnexion de cette région avec le réseau électrique de la Cote D’ivoire ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s