GUinée: Bulletin humanitaire de l’OCHA pour mars 2010

Le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies en Guinée à publié son rapport mensuel sur la situation sanitaire, alimentaire et sécuritaires dans le pays. Je vous le reproduis ci-dessous

I – Situation Humanitaire

1.1Santé

Poliomyélite

Faisant partie des 20 pays encore endémiques dans le monde, la Guinée, a l’instar de 11 autres pays d’Afrique de l’ouest doit bénéficier de 3 tours de vaccination. Le mois de mars a enregistré les 1er et 2eme passages des journées Nationales de Vaccination (JNV) contre la poliomyélite. Les cérémonies de lancement ont été organisées par l’OMS et le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique respectivement le 6 et le 27 Mars, sous la présidence de représentants du gouvernement et en présence des de partenaires humanitaires (SNU, ONG, responsables locaux et communautés a la bases). Les agents vaccinateurs ont fait le porte à porte pour donner 2 gouttes de vaccin à plus de 2.140.300 enfants de 0 à 5 ans. Pour rappel la Guinée a enregistré 42 cas de poliovirus sauvage en 2009.

Célébration de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose

La journée mondiale de lutte contre la tuberculose a été célébrée le 24 mars 2010, à Dabola. Le thème ‘’halte à la tuberculose’’ a été choisi par l’OMS pour cette journée. A cette occasion, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a exhorté tous les partenaires à s’engager d’avantage pour le soutien du programme de lutte contre la tuberculose. Le Ministre a souligné également que la Guinée enregistre chaque année plus de 12.000 cas de tuberculose et son association avec le VIH constitue un facteur d’aggravation en matière de santé publique.

1.2Sécurité alimentaire et Nutrition

Suivi nutritionnel mensuel (SEFFAN)

Comme chaque mois, la surveillance alimentaire et nutritionnelle mensuelle des ménages a été effectuée dans les 21 sites sentinelles de la ville de Conakry par l’ONG HKI et ses partenaires. Dans la capitale, le mois de mars 2010 a débuté par une hausse des prix des denrées alimentaires de base suite à l’augmentation du prix du carburant à la pompe survenu le 1er mars de 5.000 à 6.500 GNF le litre. Il est à noter une amélioration de l’état nutritionnel des enfants par rapport aux six derniers mois due à la période post récolte.

1.3Protection

Elaboration et Adoption des Procédures Opérationnelles Standard

Dans le cadre du cluster protection dirigée par le HCR, un groupe de travail sur les violences basées sur le genre (VBG) a été constitué en janvier de cette année dont la gestion a été confiée à l’UNFPA. Des termes de référence ont été développés par ce groupe de travail et un atelier d’élaboration des procédures opérationnelles standard (POS) pour la prise en charge des survivantes des VBG a eu lieu en mars à Conakry. L’atelier a regroupe 40 participants du gouvernement, des Nations Unies, des donateurs et des ONG. L’établissement de POS permettra de savoir qui fait quoi, ou, quand et comment en Guinée en matière de VBG, notamment en matière de prise en charge médicale, psychosociale et légale des victimes dans le pays.

1.4Coordination

Financement CERF pour la Guinée

Le processus de sélection des projets dans le cadre des urgences sous financées du fonds d’urgence des Nations Unies a été finalise au début mars par l’attribution d’une somme totale de 1.971.425 de dollars a 6 projets jugés essentiels par les clusters pour couvrir les besoins humanitaires les plus pressants en Guinée. Ces projets concernent principalement le secteur nutritionnel, de la santé, et la sécurité alimentaire des personnes affectées par les catastrophes naturelles, les événements du 28 septembre en Guinée ainsi que les refugiés.

AgenceTitre du projetMontant $
UNICEFPrise en charge de la malnutrition aigue sévère sans complications médicales dans les préfectures de Kankan, Kérouané, Siguiri, Mandiana, Kouroussa, Dabola, Dinguiraye, Faranah et Kissidougou254.296

FAOAssistance agricole d’urgence pour les victimes des inondations et pour une meilleure harmonisation des interventions d’urgence du secteur de la sécurité alimentaire et de l’agriculture
300.000

UNFPAProjet d’appui aux districts sanitaires pour l’amélioration de l’accès de la population aux services SR de base en situation d’urgence dans la capitale Conakry et dans les préfectures de Kindia, Guéckedou et Kankan300.000

UNHCRSanté et autosuffisance des Réfugiés300.000

PAMAppui à la prise en charge Nutritionnelle des enfants, femmes enceintes et mères allaitantes491.740

OMSRéduction de la surmortalité due à la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans dans les hôpitaux de Kankan, Kérouané, Kouroussa, Mandiana et de Siguiri en Haute Guinée325.389

TOTAL1.971.425

Arrêt des vols humanitaires en Guinée

Le PAM a annoncé l’arrêt des vols humanitaires après le départ pour entretien de l’avion au début du mois d’avril. La campagne de plaidoyer et de sensibilisation des donateurs potentiels et autres décideurs continue néanmoins au niveau du pays, de la région (Dakar) et au niveau international pour le maintien de ces vols au moins jusqu’à la fin du processus de transition politique et de la saison des pluies. Il semblerait néanmoins qu’au moins un donateur considère la possibilité de financer ces vols gérés par le PAM pour un mois ou deux.

Plans de contingence

La dernière phase de développement des plans de contingence (nationaux et IASC/CoPIA) est en cours. Une mission conjointe est sur le terrain pour l’opérationnalisation des plans, a savoir l’identification sur le terrain des différents sites potentiels qui pourraient servir de site de transit et de regroupement de populations déplacées et des lieux de stockage des vivres et non vivre. Organisée par les Nations Unies (OCHA et PAM), la mission se fera en collaboration avec la partie gouvernementale et les acteurs humanitaires (SENAH, ministère de la défense et de l’environnement) et la Croix Rouge guinéenne. La partie ouest du pays sera couverte du 29 mars au 2 avril et la partie est du 6 au 12 avril.

Projet de prévention de conflit et consolidation de la paix pour N’zérékoré

Suite aux incidents intercommunautaires de début février 2010 a N’zérékoré, de nombreuses missions ont visité la zone 2010 afin de s’occuper des conséquences des conflits, en comprendre l’origine et proposer des actions pour éviter une nouvelle détérioration de la situation. Le PNUD et ses partenaires nationaux étaient en mission multisectorielle dans la capitale de la Guinée Forestière du 15 au 18 février 2010. L’objectif global de la mission était d’analyser la situation en vue de jeter les bases d’un effort de consolidation de la paix. L’analyse de la situation révèle un ensemble de dimensions à prendre en compte, culturelle, politique, administrative, ethnico religieux, économique, foncière et historique. Cette analyse va permettre l’élaboration d’un cadre conjoint d’intervention pour la consolidation de la paix et la prévention des conflits. Ce cadre propose, entre autre, des actions la sensibilisation, de concertation, des activités génératrices de revenu, etc. Au niveau humanitaire, un plan de contingence spécifique a été établi en février, et l’état des stocks revu en conséquence. Seules les denrées alimentaires risqueraient à manquer en cas de déplacement de population consécutives a une reprise des conflits.

II. Situation sécuritaire et sociopolitique

Libération de présumés narcotrafiquants

Au moins sept officiers de l’armée guinéenne et de la police nationale, poursuivis depuis un an pour trafic présumé de drogue, ont bénéficié d’une mise en liberté provisoire conformément à une décision de la Cour d’Appel de Conakry. Ils avaient été arrêtés en février et mars 2009 et détenus dans un premier temps au camp Alpha Yaya Diallo, le siège de la junte, avant d’être déférés à la prison civile de Conakry. Présumés narcotrafiquants, ils avaient tous été interpellés par les services du colonel Moussa Tiègboro Camara chargé de la lutte anti-drogue et du grand banditisme.

La transition se poursuit

Le Général Sékouba Konaté, Président de la transition Guinéenne a signé le 7 mars un décret qui fixe au 27 juin 2010 le premier tour de la présidentielle sans toute fois préciser la date d’un éventuel second tour tout comme la période de la campagne électorale. Le texte souligne aussi que le Premier ministre de transition, la présidente du Conseil national de transition, et le président de la Commission nationale électorale indépendante sont tenus de  » prendre toutes les mesures pour le respect strict de cette date »

La cérémonie officielle d’Investiture des membres du Conseil National de Transition (CNT) a eu lieu le samedi 13 mars 2010 sous la présidence du Président de la République par intérim, Général Sékouba Konaté en présence des membres du gouvernement, des membres du CNDD, des représentants des missions diplomatiques et des institutions accrédités en Guinée. Depuis, plusieurs commissions techniques ont été créés dont une qui travaillera sur le toilettage de la constitution et la revue du code électorale qui doivent être prêts pour le 15 avril.

Il y aurait déjà 118 partis politiques enregistrés a ce jour et malgré que la campagne électorale n’est pas encore officiellement ouverte, il y a de nombreuses activités politiques en cours, ce qui donne lieu a de petits incidents entre militants de partis différents.

Mission conjointe FMI – BM en Guinée

Une mission conjointe du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale séjourne actuellement en Guinée, pour faire le diagnostic de l’économie guinéenne, notamment le bilan de 2009 et les perspectives à court terme en 2010. Les sujets de discussion portent, entre autres, sur la dette extérieure de la Guinée qui s’élève à plus de 3 milliards de dollars américains et le budget guinéen pour 2010.

Le représentant du Fonds monétaire international (FMI) en Guinée, Jean Le Dem, a qualifié la situation financière du pays de très inquiétante. cette situation dénoncée par le FMI est consécutive « au non respect » des règles de bonne gestion, notamment la cession de marchés de gré à gré, certains estimés à des dizaines de millions de dollars américains, accordés au cours de la période dénoncée dans le rapport du ministre des Finances.

Rapport publié, mais pas encore mis sur le site en ligne de l’OCHA
(http://ochaonline.un.org/guinea/RapportsHumanitaires.aspx)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s