Guinée: Recensement des Guinéens de l’extérieur

Sincèrement, moi j’aurais préféré que le processus électoral ignore cette fois-ci la diaspora car les ambassades guinéennes sont dans un état peu propice à un engagement sérieux de la part de leurs fonctionnaires. Certains ne sont pas payés depuis près de 10 mois. Je pense donc que quelque soit leur engagement pour la démocratie dans notre pays, les limites du upportable sont dépassées. Certains dorment meme dans des gares.

Mais comme le processus veut inclure la nombreuse diaspora (le tiers de la population), je vais m’engager à l’effort d’information pour que les lecteurs de mon blog soient au moins informés des procédures.

D’après l’interview que le Président de la CENI a accordé à Guineenews.com, Internet est appelé à jouer un role des plius importants. Voici une reproduction de l’interview

Le recensement des Guinéens de l’extérieur reprendra le 18 mars et se poursuivra jusqu’au 4 avril dans les ambassades et consulats de Guinée. Le nombre de machines sera augmenté et de nouveaux opérateurs de saisie sont recrutés pour relayer les équipes qui sont déjà sur place pour permettre de recenser rapidement tous nos compatriotes vivant à l’extérieur. C’est ce qui ressort de l’intervention du président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI) Ben Sékou Sylla en marge de la rencontre que le ministre de l’Administration du territoire et des Affaires politiques a eue lundi 8 mars avec les leaders et représentants des partis politiques.

Ben Sékou Sylla a ainsi mis fin à la polémique créée au lendemain de son dernier point de presse où il avait proposé d’exclure ceux-ci du vote à la prochaine élection présidentielle pour être en harmonie avec le chronogramme de Ouaga.

Cette proposition, l’on se rappelle, avait suscité une vague de contestations au sein de l’opinion et des états majeurs des partis politiques. Il a tenu à préciser que le décret qui vient d’être signé fixant les élections présidentielles le 27 juin 2010 n’appelle pas les électeurs mais fixe la date de l’élection.

Ben Sékou Sylla a invité les partis politiques à se joindre à la CENI pour sensibiliser les Guinéens de l’étranger, car dit-il, c’est souvent le déficit d’information qui engendre une mauvaise interprétation des actions de son institution.

« Pour pallier donc aux insuffisances passées, la CENI entend doubler le nombre de machines et de recruter sur place des opérateurs car nous devons tourner 20 heures sur 24. En Côte d’Ivoire par exemple au lieu de trois machines nous en aurons sept. A New York au lieu d’une seule il y aura désormais 3 machines, etc… Les gens pensent que comme on a 5 millions de Guinéens à l’étranger nous les recenserons tous. Ce n’est pas possible… Donc, nos compatriotes de l’étranger voulant se recenser se rendront au niveau des capitales ; car nous n’irons pas à l’intérieur de ces pays…. Aux USA par exemple nous n’irons pas à Atlanta…. », dira t-il en substance

Le président de la commission électorale a en outre précisé que l’affichage de la liste provisoire des guinéens de l’intérieur et ceux de l’extérieur se fera au même moment et la correction peut se faire par Internet en ce qui concerne les guinéens de l’extérieur.

Le 27 juin reste donc la date inéluctable pour aller à l’élection.

Source:http://www.guineenews.org/articles/?num=201039185517

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s