Le plaidoyer continue a tous les niveaux pour le maintien des vols humanitaires en Guinée

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs: OCHA) a publié son dernier bulletin humanitaire sur la Guinée: J’attire l’attention du lecteur sur la situation des prisonniers dans la prison centrale de Conakry. Les conditions de vie y sont inhumaines. Cette prison, construite en 1930 pour accueillir 300 pensionnaires, elle en compte de nos jours 1.400 dont 83% sont des prévenus en attente de jugement. Il y a quelques années, pendant que j’ai écrivais un article pour un journal local, j’ai eu accès à des documents selon lesquels le surpeuplement dans la Maison d’arrêt central de Coronthie étaient telles que des prisonniers ne trouvaient pas assez de place pour s’étendre de toute leur taille.

I – Situation Humanitaire

1.1Santé

Fièvre jaune : Sur les 6 nouveaux cas suspects enregistrés au cours de la semaine 5 dans les Préfectures de Fria, Mandiana et Beyla, 1 seul (Beyla) s’est avéré positif et est en attente de confirmation par l’Institut Pasteur de Dakar. Les partenaires humanitaires continuent à appuyer le Ministère de la Santé dans les préparatifs d’une campagne de vaccination de routine dans 24 préfectures à risque sur les 38 du pays et prévue pour le mois de Juin 2010.

1.2Sécurité Alimentaire/Nutrition

Rapport SEFFAN du mois de février
Comme chaque mois, l’ONG Helen Keller Internationale a continué la surveillance alimentaire et nutritionnelle mensuelle des ménages dans les 21 sites sentinelles de la ville de Conakry. 150 ménages ont été visités et la collecte des prix du marché a été réalisée dans les cinq marchés les plus proches des secteurs enquêtés.
Le rapport mensuel de février recommande de : veiller sur l’impact de la hausse des frais de transport (dont la moyenne a doublé depuis le mois de décembre 2009) sur le prix des denrées alimentaires de base (riz, farine, poisson et huile), sur le pouvoir d’achat des ménages et de renforcer les capacités des structures de santé de Kaloum et de Dixinn pour assurer la prise en charge effective des enfants malnutris en partenariat avec les autorités sanitaires et le PAM.

Assistance humanitaire en faveur des détenus de la maison centrale de Conakry
La population carcérale de Conakry connait une situation nutritionnelle et sanitaire des plus préoccupantes du fait d’un surpeuplement entretenu par le non respect des garanties judiciaires fondamentales. Construite en 1930 pour une capacité d’accueil de 300 pensionnaires, la prison en compte de nos jours 1.400 dont les 83% sont des prévenus en attente de jugement. En janvier 2009, une trentaine de cas de malnutrition aigue a été enregistrée. L’Ambassade d’Allemagne vient d’octroyer à l’Administration Pénitentiaire un fonds d’assistance humanitaire d’un montant de 25.000 Euro (environs 175 millions FG). Le fonds est géré par l’ONG ASWAR qui a pour mission de protéger les droits de l’homme et veiller à ce que les conditions de vie dans les prisons correspondent aux normes internationales. Le programme a été lancé le 17 février et consiste en la confection de repas et en soins médicaux pour les cas les plus sévères. Cette assistance temporaire devrait permettre aux autorités judiciaires de préparer un budget et mettre en place les mesures requises pour remédier à la surpopulation de la prison. La cérémonie de lancement du programme a été faite en présence de l’Ambassadeur d’Allemagne en Guinée, du représentant du Procureur Général de la République, du président de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme, et d’autres partenaires.

1.3Coordination

Le plaidoyer continue pour sauver les vols humanitaires en Guinée
Le comité chargé du plaidoyer pour le maintien des vols humanitaire en Guinée (Coopération Espagnole, OMS, MSF, HCR, PAM, OCHA) s’est réunie pour la deuxième fois le 19 février pour passer en revue les actions entreprises et préparer la suite. A la suite d’une réunion à Dakar entre OCHA et PAM une lettre à destination des donateurs a été préparée. Le coordonnateur humanitaire conviera également les donateurs présents en Guinée à une réunion de sensibilisation à Conakry dans les prochains jours. Un document de plaidoyer a été finalisé avec l’apport des collègues humanitaires de N’zérékoré qui met en lumière l’impact que l’arrêt des vols pourrait avoir sur 1.862.500 personnes en Haute Guinée et en Guinée Forestière. D’autres actions sont en cours comme la rédaction d’un communique de presse, etc. La somme nécessaire au maintien des vols de mars à décembre 2010 est de 3.700.000 dollars.

II. Situation sécuritaire et sociopolitique

Proposition de date pour les élections
Le président de la commission nationale électorale indépendante (CENI) de Guinée, Sékou Ben Sylla a proposé la tenue de l’élection présidentielle pour le 27 juin avec un éventuel second tour le 18 juillet. Ces propositions doivent être transmises aux autorités de transition qui prendront la décision finale. Pour que cette date soit respectée, il faudra finaliser la révision des listes électorales, débloquer le budget du processus électoral, et peaufiner le cadre juridique avec les travaux du CNT.

Mission de travail en Guinée de la Procureure adjointe de la Cour Pénale Internationale (CPI)
Au terme de sa mission de trois jours en Guinée, la Procureur Adjointe de la CPI Fatou Bensouda a tenu une conférence de presse à Conakry dans laquelle elle a confirmé les présomptions de crime contre l’humanité commis lors des événements du 28 septembre 2009. L’examen préliminaire de ces événements ne permet pas pour l’instant de conclure si c’est la Guinée ou si c’est la CPI qui va poursuivre cette enquête. Les institutions guinéennes et la Cour peuvent travailler de manière complémentaire. Soit les autorités guinéennes peuvent poursuivre elles-mêmes les principaux responsables, soit elles se tourneront vers la Cour pour le faire.

Visite du groupe de contact International en Guinée
La 11eme session du groupe international de contact sur la Guinée (GIC-G) a eu lieu ce lundi 22 février 2010 à Conakry. Le groupe s’est réjouit des progrès qui ont été effectués et a insisté pour un renforcement et un approfondissement de ces progrès en vue d’atteindre l’objectif qui est fixé à la transition, le retour à l’ordre constitutionnel pour garantir la sécurité des citoyens guinéens sur l’ensemble du territoire. Le GIC a demandé aux acteurs politiques guinéens de « tout mettre en œuvre » pour la tenue de l’élection présidentielle en juin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s