Guinée: Les soldats sont le principal facteur d’insécurité

Dans un article intitulé « Le retour de Dadis Camara menace la paix civile en Guinée » de la version online du quotidien lemonde.fr, Christophe Châtelot analyse la situation et les conséquences pour la paix civile d’un retour très probable du capt Dadis Camara

« Les soldats sont le principal facteur d’insécurité dans le pays et un certain nombre de casernes défient l’autorité du général Konaté. Celui-ci aura-t-il la poigne nécessaire pour contrecarrer le sursaut des pro-Dadis ? Ne sera-il pas tenté de jeter l’éponge, lui que l’on dit dépourvu d’ambitions politiques et qui porte comme un fardeau son intérim ?

Or, il n’est pas acquis que les « forces vives » lui facilitent le travail. Ce front anti-Dadis est aussi large que divisé. Aucun nom de premier ministre n’est sorti de ses discussions.

« Chacun veut placer son homme », regrette Mamadi Kaba, directeur de l’antenne guinéenne du Réseau africain de défense des droits de l’homme (Raddho). « Américains et Français finiront par imposer leur candidat », prédit-il. Avant que le « président » Dadis ne revienne à Conakry ? « Alors ce sera la guerre civile », annonce Mamadi Kaba. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s